Les Hieleros du Chimborazo

Il existe un métier hors du temps à Riobamba: vendeur de glace !

Au début du 19è siècle, les gens fortunés mettaient des glaçons dans leurs boissons. Les réfrigérateurs n'existaient bien sûr pas encore alors la glace venait... des glaciers. Le glacier le plus proche est sur le volcan Chimborazo, point culminant du pays et il fallait monter (il faut encore) à 4700m d'altitude pour dénicher les premières glaces. Une tâche extrême dans des conditions parfois très difficiles (il fait froid à cette altitude) pour une rémunération misérable.
Aujourd'hui encore, quelques hommes, qu'on appelle les hieleros du Chimborazo (les chercheurs de glace du Chimborazo), vont tailler des blocs de glace de 30kg qui seront vendu 2$ l'unité sur un marché de Riobamba, après une descente à dos d'âne de 15km et 2000m de dénivéllation ! Cette glace étant, paraît-il, de bien meilleure qualité que celle qui sort du congélateur.
De nos jours par contre, le hielero gagne beaucoup plus d'argent avec les touristes qui profitent de s'acclimater en allant le voir travailler. Une petite contribution lui est en effet versée par l'agence avec laquelle vous y allez. Ils sont même un peu pourris par le fric car ils redemandent systématiquement un peu plus lorsque vous y êtes.
Je les soupçonne même de ne monter chercher de la glace QUE lorsqu'il y'a des touristes. Rentabilité oblige. On ne peut pas les blâmer.

C'est malgré tout intéressant et même totalement anachronique à notre époque. Les agences de Riobamba proposent cette excursion pour 40$, dont 5$ pour le hielero.
La bonne glace du ChimborazoLa glace est emballée dans de la paille.Retour sous un ciel plombé.