Guayaquil

De Montañita, la magnifique ruta del sol, véritable balcon sur le pacifique, nous amène en 5 heures environ, à Guayaquil.

Si Quito est bien la capitale de l'équateur, Guayaquil en est la plus grande ville (3 millions d'habitants), le plus grand port (Quito ne sera jamais un port, c'est certain) ainsi que le coeur économique.
Si Quito est une des plus belles villes coloniales d'amérique du sud, Guayaquil est probablement une des plus moches. Ne subsîste ici aucune architecture coloniale, tout ayant été détruit par les flammes au fil des siècles.
La ville fut fondée en 1537 par Francisco de Orellana, le même homme qui "découvrira" l'Amazone.

Bruit et pollution, voilà ce qui attend le visiteur à Guayaquil. Bon, ne soyons pas trop injuste, il y'a aussi la prostitution et le danger dans les rue de nuit...
J'exagère, sauf pour le bruit et la pollution. (J'oublais, il fait très chaud et humide).

Guayaquil borde le fleuve Guayas, le plus grand d'équateur. Sur cette rive a été construit (un gigantesque chantier) le Malecon. Une agréable promenade hors de l'effervescence du traffic.
A l'extrême nord du Malecon, se trouve le plus ancien quartier de la ville: Las Peñas. Une colline tout en couleur et pleine de charme (avec autant de restaurants). Vaut la peine.
Pour les amateurs, sur le Malecon se trouve un cinéma 3D. Plutôt impressionant !!

Il y'a cependant une visite à ne pas manquer à Guayaquil. Il s'agit du parc Bolivar. Le parc lui-même n'a rien d'extraordinaire mais ses habitants oui: les iguanes terrestres ! Des animaux normalement difficiles à apercevoir (aux Galapagos, ce sont surtout des iguanes marins et il est rare de voir des terrestres). Ils sont ici totalement totalement intégrés et absolument pas farouches.

Pour résumé, Guayaquil ne vaut pas vraiment le détour (éventuellement si vous souhaitez voir des iguanes terrestres), sauf si vous avez un vol réservé pour les Galapagos. Dans ce cas, un jour dans la ville s'explique.

La voiture de GableIguaneGuayaquil

Les photos ici