Le Nicaragua

En passant la frontière depuis le Costa Rica, le Nicaragua est une surprise de taille: enfin des bus pour voyager !

Outre une faune toujours aussi étonnante, le Nicaragua gagne en authenticité par rapport au Costa Rica (il n'y a pas de pizza hut...) En revanche, les seuls costumes traditionnels sont ceux des cow-boy. Dans le nord en effet, beaucoup d'hommes portent le chapeau et les bottes de John Wayne.

Granada est une des plus belles villes d'Amérique centrale. Ses églises et son architecture témoignent de son riche passé colonial. Son petit port donne accès aux Isletas, superbe petit archipel formé de centaines de minuscules iles que les riches propriétaires achètent pour une bouchée de pain afin d'y construire une résidence secondaire. Aucune loi ne protège ce paradis.

Au milieu du lac Nicaragua (le 2ème plus grand du continent latino-américain), l'ile d'Ometepe, formée par son immense volcan Conception,  constitue un incontournable du pays.  La tranquillité, les paysages et une faune magique ne peuvent que vous impressionner.

Proche de la ville, le magnifique volcan Masaya crache ses vapeurs toxiques qui peuvent, selon le vent, vous faire très vite suffoquer. Accessible en voiture, il est donc possible de s'échapper rapidement...  :-)

A quelques kilomètres à peine, la petite ville de Santa Catarina constitue un grand centre de production de fleurs. Les prix sont absolument incroyables ! La petite caserne de Santa Catarina a été attaquée par les révolutionnaires dans les années 1970 et garde des cicatrices bien visibles encore aujourd'hui. 
C'est également ici que se trouve la laguna Apoyo, un lac remplissant un énorme cratère de 5km de diamètre. Vue imprenable garantie.

Détail intéressant, au 19è siècle, le Nicaragua est en compétition avec le Panama pour la construction du canal reliant les deux océans. La distance est  inférieur aux 80km du Panama et une bonne partie du parcours n'est pas à creuser car constituée du lac Nicaragua et du rio San Juan, fleuve navigable toute l'année.
L'instabilité politique et la pression du gouvernement anglais auront raison de ce qui aurait pu devenir "le canal du Nicaragua". Un énorme manque à gagner pour le pays (le canal aurait pratiquement permis de doubler le PIB du Nicaragua) mais le rio San Juan est aujourd'hui un véritable havre de paix pour ses habitants et ses visiteurs. Ce n'était d'ailleurs pas le cas au 17è siècle lorsque les pirates le remontaient pour aller piller Granada.

Un beau pays bien tranquille qui vaut également le détour pour une autre raison: le tourisme n'est encore pas du tout développé.

Dimanche GranadaLe rio San Juan

Les photos ici

 

Voyages et photos